Poème de l'anti rame

De Wiki officiel de Renaissance Kingdoms

Le poème de l'anti rame est :

Remarque :

Événement

JJ/MM/AAAA 04:25 : En chemin, vous trouvez un morceau de bois sculpté. Il s'agit probablement d'une rame... mais inversée. L'intérieur semble à l'extérieur et l'extérieur à l'intérieur. Une antirame ? Oui c'est ça, une antirame avec... une série de lettres gravée dessus, formant un drôle de petit poème :


"Les choses qui chantent dans la tête

Alors que la mémoire est absente,

Écoutez, c’est notre sang qui chante…

O musique lointaine et discrète !


Ecoutez ! c’est notre sang qui pleure

Alors que notre âme s’est enfuie,

D’une voix jusqu’alors inouïe

Et qui va se taire tout à l’heure.


Frère du sang de la vigne rose,

Frère du vin de la veine noire,

O vin, ô sang, c’est l’apothéose !


Allez rapporter quatre cailloux, noirs

Et blancs, et l'ivresse grandiose

Que l'on voit en sept provinces boire

Pour invoquer la sinistre chose.


Chantez, pleurez ! Chassez la mémoire

Et chassez l’âme. Et jusqu'aux Royaumes

Magnétisez nos aérodromes."


Il est pas mal ce poème. C'est dommage qu'il y ait le mot aérodrome à la fin, on voit bien que dans le dernier vers, l'auteur était clairement en panne d'inspiration et a lâché l'affaire. "Magnétisez nos aérodromes" ? Non mais wtf sérieux. À part ça, ce texte étrange semble constituer un mode d'emploi… Mais pour quoi faire ? Vous décidez de le recopier quelque part pour le conserver précieusement par devers vous, car l'antirame semble déjà se dissoudre... sans doute a-t-elle trouvé sa rame-sœur et se sont-elles dissoutes dans une félicité qui n'appartient qu'aux rames.


Sommaire